Notice: Trying to get property of non-object in /home/generatiy/dev/wp-includes/comment-template.php on line 1194
La raison ne doit pas avoir peur de son contraire | GenerationLibre

La raison ne doit pas avoir peur de son contraire

charlie

Le seul remède aux excès de la liberté, c’est toujours plus de liberté.

Quand Charlie Hebdo s’appelait encore Hara-Kiri, dans les années 1960, il s’était fait interdire trois fois de publication par le gouvernement. Voilà qui serait inimaginable aujourd’hui. Mais l’atroce attentat de mercredi nous rappelle tragiquement que la liberté d’expression est toujours risquée. Les formes de la censure et de la répression évoluent, migrent, s’adaptent, mais ne disparaissent pas. Hommage à nos héros de la plume et du crayon, en lutte contre tous les pouvoirs. Hommage aux anticléricaux, aux irrévérencieux, aux trublions, aux contrepéteurs et aux péteurs. Pour ceux qui cherchent la vraie France, elle est là : dans les mots d’esprit, les satires et les «romans qu’on ne lit que d’une main» (l’expression est de Rousseau) ; dans la mélancolie anti-bourgeoise de Flaubert ridiculisant les idées reçues ; dans les invectives de NTM…

Il faut répondre nettement à la question que nous adressent les terroristes et les extrémistes. Peut-on rire de tout ? Oui. Peut-on tout dire ? Oui. Car le danger qui nous guette, c’est de nous installer dans une forme molle et diffuse d’autocensure perpétuelle. Au nom du respect de l’autre, au nom de la tolérance, au nom des meilleures intentions, on s’interdit et on interdit.

Danièle Thompson me confiait qu’on ne pourrait sans doute plus tourner Rabbi Jacob aujourd’hui. Christian Clavier pense qu’il serait impossible d’écrire La Cage aux Folles. En rentrant en France après dix années passées à l’étranger, Michel Houellebecq déclarait : «Je rentre dans un pays beaucoup moins libre que celui que j’ai connu il y a dix ans. J’ai gagné en 2002 un procès que je perdrais probablement aujourd’hui [pour avoir, déjà, critiqué l’islam]. On ne peut pas nier un affaissement global de la liberté dans ce pays. »

Cet affaissement n’est pas seulement culturel : il s’est peu à peu, insidieusement, inscrit dans le droit. La loi Pleven a ouvert le bal en 1972 en condamnant l’incitation à la discrimination, aujourd’hui utilisée à tort et à travers par toute communauté se sentant menacée – ainsi l’association «Belle, ronde, et je m’assume» a-t-elle lancé des poursuites contre Karl Lagerfeld pour «propos diffamatoires et discriminants envers la communauté des femmes rondes»… Puis les lois Evin, Gayssot et bien d’autres ont achevé de quadriller le champ du dicible et de judiciariser le débat public. Il se murmure que le gouvernement pourrait modifier la loi de 1881 sur la liberté de la presse pour mieux «réguler» Twitter. Les procès en diffamation, où la présomption d’innocence est scandaleusement bafouée, se multiplient. Nulle surprise que la France soit le quatrième pays le plus souvent condamné par la Cour européenne des Droits de l’Homme pour violation de l’article 10 protégeant la liberté d’expression – derrière la Turquie, l’Autriche et la Russie…

Libérons-nous de ce carcan pour assumer pleinement nos valeurs. Martelons, dans la lignée du plus grand philosophe de la liberté d’expression, John Stuart Mill, que la raison ne doit pas avoir peur de son contraire. Face à l’erreur, argumentons. Devant l’imbécillité, tournons en dérision. Au venin et aux insultes, opposons une dignité tranquille.

Le seul remède aux excès de la liberté, c’est toujours plus de liberté.

Article publié dans l’Opinion du mercredi 07 janvier (lien vers l’article)

Participer
GenerationLibre

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783