Notice: Trying to get property of non-object in /home/generatiy/dev/wp-includes/comment-template.php on line 1194
Sur la route, le conducteur a toujours tort | GenerationLibre
LvM_Crest

Note de lecture de l’étude publiée par le Ludwig Von Mises Institute

Sur la route, le conducteur a toujours tort

L’article de Benjamin M. Wiegold publié par le Ludwig Von Mises Institute critique la (supposée) existence d’une corrélation positive entre le nombre de morts sur la route en baisse et la politique de sécurité routière répressive.

La généralisation de l’automobile s’est accompagnée d’une forte augmentation du nombre de personnes tuées sur la route. Depuis le siècle dernier, presque 4 millions de personnes ont trouvé la mort sur la route aux Etats-Unis. L’année 2013 présente toutefois un infléchissement positif : le nombre de morts cette année est le plus bas depuis 1936. Preuve manifeste de l’efficacité de la politique de durcissement des lois américaines selon une représentante de l’American Automobile Association Mid-Atlantic.

Pourtant, s’il suffit, comme il est suggéré, de renforcer la législation pour diminuer le nombre de morts sur la route, comment expliquer alors que les taux de mortalité restent constamment si élevés ?

L’alternative que propose l’auteur est simple : simplifier la réglementation pour autoriser les gens à rouler. En d’autres termes : être autorisé à rouler plus vite sur les axes principaux, adoucir la réglementation vis-à-vis des téléphones portables au volant, mieux former les automobilistes pour réduire le nombre de conducteurs inexpérimentés, etc. Libertarien zélé, l’auteur propose même de rendre l’arrêt à un stop ou un feu rouge non obligatoire et d’adoucir la réglementation vis-à-vis de l’alcool en autorisant à rouler à faible vitesse.

Deux points de vue aussi opposés laissent perplexes quant à la possibilité de trouver un consensus…

Certains tenteront de justifier l’échec du gouvernement par le manque de moyens. La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) souffre probablement davantage de son incapacité à gérer des budgets trop importants. Et tandis que « le client a toujours raison » dans le monde des services, « le conducteur a toujours tort » dans le monde de la sécurité routière. Alors que le salarié doit faire ses preuves pour garder sa place dans l’entreprise, le bureaucrate de la NHTSA jouit du monopole de l’Etat sans jamais rien remettre en question. L’ampleur des manifestations ne semble rien y changer, l’institution ne juge jamais ses résultats assez mauvais.

Aux défenseurs de la politique actuelle – craignant les effets dangereux d’une libéralisation de la réglementation sur les routes – le nombre d’accidents et le comportements des agents de police publics ne respectant eux-mêmes pas les règles, devraient faire réfléchir…

Lien vers l’étude sur le site mises.org

Aucun commentaire.

Vous souhaitez faire un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Participer
GenerationLibre

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783