Notice: Trying to get property of non-object in /home/generatiy/dev/wp-includes/comment-template.php on line 1194
La BPI poursuit sa cannibalisation de l’industrie de l’investissement en France | GenerationLibre

La BPI poursuit sa cannibalisation de l’industrie de l’investissement en France

Par Sébastien Laye

Les Assises du Financement et de l’investissement qui se sont tenues le 15 septembre ont été une nouvelle opportunité pour la BPI d’étendre son emprise sur le financement et le contrôle des entreprises françaises. A cet égard, la BPI a proposé de renforcer son partenariat avec les assureurs français en devenant de facto leur gérant de fonds (avec quelle équipe ? quelques haut-fonctionnaires prétendant gérer le capital d’assureurs privés ?) : « Les assureurs pourraient ainsi s’engager à soutenir plus fortement la croissance des PME en mobilisant deux milliards d’euros sur les quatre prochaines années aux côtés de Bpifrance », explique la BPI dans un communiqué. Concrètement, la BPI propose de gérer directement 400mln d’euros du capital de petits assureurs dans un fonds ad hoc ; demande aux assureurs d’investir un milliard d’euros sur un portefeuille de prêts déjà constitué par la BPI (moyen commode de se délester de certains de ses engagements) ; enfin, elle entend inciter les grands assureurs à investir un autre milliard d’euros dans des fonds de prêts aux entreprises gérés eux (enfin !) par le secteur privé.

La BPI semble donc confirmer ses velléités de deus ex machina de l’industrie de l’investissement en France, tantôt investissant en direct, tantôt sélectionnant les « bons » fonds qui auraient le droit de survivre, tantôt incitant de sa main implacable tel acteur privé à orienter ses ressources vers ses propres buts politiques.

Il est dommageable que cet activisme effréné vienne entacher une excellente idée : le financement non-bancaire (provenant d’institutions ou de fonds de dettes) est appelé à se développer en France et les pouvoirs publics ont raison de chercher à développer un cadre favorable pour cette activité. Notre rapport sur la BPI mettait en lumière le rôle indirect que pouvait jouer la BPI en la matière. Nous constatons d’ailleurs que la BPI et le Ministre Macron, lors de cette journée du 15 septembre, ont repris une de nos propositions sur la titrisation des créances d’entreprises, auxquelles la BPI pourrait apporter une garantie (50% du montant du prêt titrisé d’après les premières propositions).

Nous encourageons la BPI et le Ministère à tout faire pour développer un standard de titrisation des prêts PME/ETI en favorisant ce nouvel écosystème, sans chercher à directement intervenir au bilan de ces entreprises.

Aucun commentaire.

Vous souhaitez faire un commentaire ?

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

GenerationLibre

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783

Notice: wp_htmledit_pre est déprécié depuis la version 4.3.0 ! Utilisez format_for_editor() à la place. in /home/generatiy/dev/wp-includes/functions.php on line 3783